Animal trouvé sur Eyragues

J’ai trouvé une jeune chienne complètement perdue et affamée en me promenant vers la déchetterie d’Eyragues.
Pour la récupérer, merci de me contacter au 06 71 75 83 74.
Elle est actuellement chez moi, mais je ne vais pas pouvoir la garder longtemps…
Merci pour elle,

JJ


Publicités

Commentaire de Monsieur le Maire

Qu’est-ce que le blog d’Eyragues ?

À quoi sert-il ?

On peut légitimement se poser ces questions devant l’évolution du blog et son utilisation par quelques personnes qui le considèrent comme un journal intime. On assiste à la multiplication de textes anonymes, parfois déplacés, et bien souvent excessifs.

Aussi, je me permets en ce début d’année 2010, et ceci tout à fait exceptionnellement, d’apporter une réflexion et mon analyse sur son usage.

Je pensais que ce blog était un outil bénéfique et souhaitable pour notre village. Que cette forme de communication serait un outil de plus pour informer les Eyraguais. Qu’il permettrait à la municipalité de recevoir les demandes, suggestions et souhaits exprimés par nos habitants sur la vie de la commune. Il s’agissait de nous permettre, à nous élus locaux, d’être plus réceptifs, d’être à votre écoute, afin d’être plus efficaces dans la gestion de la commune et d’intervenir plus promptement face aux problèmes soulevés.

En un mot, le blog devait renforcer la proximité entre élus et citoyens.

Qu’en est-il ?

Une simple visite du site, comme m’en ont fait part de nombreuses personnes consultant le blog, et comme j’ai pu le vérifier moi-même depuis des mois, me laisse stupéfait. Je pense que les contenus des commentaires que j’y ai lus nuisent considérablement à notre village et lui donnent une image négative.
Déjà, courant juillet, j’avais demandé à la commission communication de supprimer pendant quelques temps la possibilité de publier des commentaires. Peine perdue, rien n’a changé.
J’ose espérer que certaines personnes prennent conscience que leurs disputes, critiques ou agressions sont à la limite de la correction.

Les commentaires douteux, sous couvert d’anonymat ou de sobriquet, nuisent à l’intérêt général. De plus, ils ne reflètent pas la réalité de notre village que beaucoup de personnes nous envient.
Aussi, à mon grand regret, car les dérapages d’un petit nombre vont pénaliser une majorité d’internautes, j’ai demandé ce jour, de ne plus diffuser de textes anonymes et d’être vigilant sur les échanges des blogueurs. Je demande à chacun d’entre vous tolérance, compréhension et respect d’autrui, car derrière les attaques il y a toujours des femmes et des hommes qui se trouvent meurtris.

A cette occasion, Je voudrai adresser mes pensées et mon soutien aux Haïtiens.
Il faut aider ces femmes, enfants et hommes dans le malheur et le désarroi, bien souvent sans ressources.
Et, je vous indique qu’une collecte de dons (uniquement par chèque) pour secourir Haïti est mise en place à l’accueil de la Mairie.
Je vous remercie d’avance de votre participation.

Ce malheur ramène à sa juste valeur l’épisode neigeux, la « bérézina » à Eyragues…
Il est tombé de 30 à 40 cm de neige. Certes, une telle situation a déjà été rencontrée, mais c’était il y a 40 ans.
Cette neige lourde et collante a écrasé 6 hectares de serres (situation jamais vécue), mettant des agriculteurs en difficulté.
Les basses températures (-5° à -8°) ont rendu les arbres cassants…
Des poteaux électriques ont cédé sous le poids de la neige.
Aussi, dès le vendredi, les services municipaux et moi-même, étions en relation avec le P.C de la Sous-préfecture et les services d’E.R.D.F pour communiquer au fur et à mesure des dégâts et solliciter des interventions rapides.

Devant l’ampleur des dégâts constatés et des lignes électriques coupées dans le Nord des Alpilles, des équipes venant du Var et des Basses Alpes sont venues renforcer le secteur et le dimanche matin, le premier groupe électrogène a pu être installé.
Au prix de tous ces efforts, le lundi, la plupart des usagés privés d’électricité étaient à nouveau raccordés.
Je comprends parfaitement l’inconfort et je regrette les inconvénients de vivre sans électricité et sans téléphone pendant plusieurs jours, mais les différents intervenants ont fait le maximum pour rétablir les lignes endommagées.

En ce qui concerne le déneigement du village, le vendredi matin dès 5h30, le personnel communal des services techniques, dans sa totalité soit 8 personnes, s’est mis au travail.

Tout le matériel communal utile au déneigement a été mis en œuvre, au-delà même des utilisations habituelles puisque nous avons répandu 30% de sel supplémentaire sur deux jours. Malheureusement, l’efficacité du sel a été réduite en raison de l’épaisseur de la neige, du froid et par manque de circulation des véhicules car la neige n’a pas pu se mélanger au sel.
Pour cette raison, les services administratifs se sont mobilisés pour assurer, le samedi, une permanence téléphonique et l’accueil des habitants à l’Hôtel de Ville.

De plus, j’ai fait appel, le samedi matin, à mes amis agriculteurs qui sont venus, sans l’ombre d’une hésitation, renforcer le travail de l’équipe communale, avec leurs tracteurs et leurs lames. Ils ont œuvré le samedi du matin au soir et également le dimanche pour certains.

Leur passage dans l’ensemble des quartiers et notamment au Clos Serein, a permis d’améliorer une situation difficile sur l’ensemble de la commune.
Je tiens à les remercier personnellement pour leur bénévolat et leur solidarité; mots dont certains parlent, mais ne pratiquent pas.

Devant l’épaisseur de neige frôlant les 40 cm, la seule solution pour permettre de circuler était de passer la lame, provoquant ainsi des tas de neige d’au moins 80 cm en bordure de voies ou de trottoirs. Je suis bien conscient que les accès de propriétés ou maisons ont été obstrués, mais quel autre choix avions nous ?
Aussi, je remercie chaleureusement les quelques particuliers qui ont participé à déneiger leur accès.

Il convient également de ne pas négliger que les services municipaux ont bien souvent été empêchés de travailler : soit par les voitures stationnées dans les rues, soit par des véhicules abandonnés sur les grands axes par leurs propriétaires qui préféraient téléphoner en Mairie ou mettre un texte sur le blog plutôt que de prendre une pelle, un râteau ou un balai pour nettoyer devant leur porte.
Merci à la très grande majorité des Eyraguais qui l’ont fait, préférant faire preuve de civisme.

Je regrette que des secteurs n’aient pas été déneigés, que des lacunes soient apparues, le gel venant nous gêner considérablement, notamment sur les trottoirs qui sont devenus des patinoires. Pourtant, le personnel communal a fait, je vous l’assure, le maximum pour essayer d’aider toutes les personnes et remédier à toutes les difficultés occasionnées.
Je les remercie pour leur engagement et leur travail.

De plus en plus de personnes évoquent le mot « solidarité » sans en connaître le véritable sens. Pour ma part, cela passe par aider ses voisins, les personnes âgées ou isolées, s’inquiéter si le chauffage fonctionne, s’ils peuvent circuler, faire leurs courses ou simplement leur rendre visite. C’est le travail effectué par l’équipe du CCAS pendant ces quelques jours.
C’est la raison pour laquelle je les remercie chaleureusement, pour leur entraide discrète mais efficace.

Gouverner c’est prévoir.

A ce jour, je ne ferai qu’un constat quant aux équipements communaux, notamment en ce qui concerne le sport (football, le rugby, tennis).
Un effort important a été fait par la commune pour mettre des équipements fonctionnels et adaptés à disposition des responsables et de notre population.
Je pense que cet ensemble donne pleinement satisfaction.

La salle multisports est mise à disposition des écoles, des pompiers, du football club, du rugby club, de diverses associations sportives (danse, judo, culture physique etc.). Cette salle est parfaitement adaptée pour le confort des Eyraguais. Il est à noter que le boulodrôme est désormais couvert et les arènes maintenant restaurées en totalité.

La commune dispose par ailleurs de salles de réunion fonctionnelles, d’un syndicat d’initiatives et d’une bibliothèque fort agréables et accueillants.
La Mairie est un bâtiment apprécié par la population et les lieux publics ont été restaurés.
Il est aussi important de noter que des commerces de proximité s’implantent ainsi que des artisans.
Eyragues est un village qui prospère.

Le secteur scolaire et celui de la petite enfance sont bien équipés, fonctionnels et permettent de produire un enseignement et un accueil de qualité.
Au prochain conseil municipal, je présenterai un programme d’investissement 2010 à 2014, en prenant en compte nos recettes et tenant compte des impôts locaux situés dans la moyenne basse.
L’endettement par habitant ayant baissé à 435 euros, je vous laisse seuls juges, et ceci en nous comparant à d’autres communes.

Il paraît que les élus se congratulent entre eux et se mettent en valeur, et bien je dirai, en tant que Maire et responsable, que dans mon équipe municipale, chacun travaille au maximum de ses possibilités. Les élus animent et participent aux commissions, accomplissent les tâches qui leur sont confiées, et ceci dans tous les secteurs, sportifs, culturels et associatifs. Ils se dévouent pour votre bien-être et pour le village.

Alors, si quelques fois la réussite n’est pas au rendez-vous, et bien nous sommes assez réalistes pour revoir notre copie et mettre en place encore plus de volonté et de désir de bien faire.
Jusqu’à présent, je pense que notre action a été cautionnée par la population, principalement dans son développement pour les jeunes et les anciens. Je continuerai à faire en sorte que nos jeunes puissent habiter notre beau village. Même si cela déplaît à certains, ce sont eux qui représentent l’avenir.

Pour conclure, en cette fin du mois de janvier, je vous souhaite et renouvelle mes vœux de santé et de bonheur pour l’année 2010.

Max GILLES
Maire d’Eyragues

Loto Terpsichore

RAPPEL :
Un peu de chaleur, une ambiance conviviale et de la chance pour tout le monde… N’oubliez pas de venir à notre grand loto Anniversaire. Cette année, l’association vous propose de déguster des gourmandises maisons, et à l’occasion de ses 20 ans, des lots encore plus attractifs : plusieurs séjours pour deux personnes, caméscope numérique, repas au restaurant, de très jolis lots déco, électroménager, soins esthétiques et coiffure, jambons crus, rosette, lots alimentaires, places de cinéma, contrôle technique, et encore de nombreuses surprises …

Rendez vous dimanche 31 Janvier 2010 à 17h
Salle Baudille Lagnel
4 € le carton, 10 € les 3, 15 € les 5, 20 € les 7

Toutes nos danseuses comptent sur votre présence.

Association de danse Terpsichore »

Sortie à Bouzigues

Lou Roudelet, club des séniors, organise une sortie à Bouzigues le vendredi 12 février prochain.

Crustacés à volonté!

Repas, visite et car sont compris dans le prix de cette sortie qui s’élève à 37 euros par personne.

Date limite d’inscription: le 5 février.

T. 04 90 94 13 83

P. 06 87 23 47 86

Assemblée générale

Assemblée générale de l’E.C.T.E. (Espace Culture Tourisme Eyraguais):

Mardi 16 février 2010
18h30
Salle Baudile LAGNEL.

Mardi prochain, c’est la chandeleur!

Des dictons accompagnent bien souvent les fêtes traditionnelles.
En voici quelques-uns trouvés sur la Chandeleur:

« Quand le soleil, à la Chandeleur, dit lanterne
Quarante jours après il hiverne »

« Quand Notre-Dame de la Chandeleur luit
L’hiver de quarante jours s’ensuit »

« Lorsqu’à la Chandeleur le temps persiste au beau
Berger serre ton foin, fais paître ton troupeau »

« Quand pour la Chandeleur le soleil est brillant
Il fait plus froid après qu’avant »

« A la Chandeleur verdure
A Pâques neige forte et dure » (Ndlr: Non merci!)

En savoir davantage sur la Chandeleur

Chat perdu

Chat perdu à la Grand rue.

Cliquez sur l’annonce pour plus de détails